Discours d’ouverture de l’Assemblée générale de FIABCI-France, le 23 juin 2021, par Léo Attias

s’informer

Monsieur le Président mondial, cher Jordi, Monsieur le Secrétaire général de FIABCI international, Mesdames et Messieurs les administrateurs, Mesdames et Messieurs les membres de l’Assemblée générale de FIABCI-France, Chères consœurs, chers confrères,   Je vous accueille avec beaucoup de plaisir pour l’Assemblée générale annuelle de FIABCI-France. Ce plaisir est évidemment majoré par nos retrouvailles après des mois de crise sanitaire, qui nous ont empêchés de nous rencontrer. Avant d’ouvrir la partie statutaire de notre réunion, qui sera suivie d’un grand débat ouvrant sur l’avenir et la relance de notre pays par l’immobilier, je veux vous donner quelques informations sur la vie de notre institution.   Je veux d’abord vous dire qu’elle sort renforcée de cette épreuve. Nous avons conquis des adhésions de premier plan, d’enseignes leaders et d’institutions de la profession. Nous avons aussi noué des partenariats avec des acteurs de l’événementiel et de la presse qui amplifieront la visibilité de notre association, les sociétés propriétaires des Salons internationaux que sont le MIPIM, le SIMI, le MAPIC, mais également avec le groupe Le Moniteur. Enfin nous avons continué, à un rythme certes ralenti par les obligations sanitaires, de jouer notre rôle de think tank. C’est ainsi que notre plus récente réunion, sous forme digitale, a donné la parole à Christine Leconte, alors présidente de l’ordre des architectes d’Ile-de-France, sur le thème de la ville post-covid. Je crois en outre que c’était la dernière intervention publique qu’elle ait faite avant d’entrer en campagne…et d’être élue avec brio à la tête de l’ordre national. Vous m’autoriserez de penser qu’accepter une invitation de FIABCI-France destine aux plus hautes fonctions…   Et puis il nous a fallu prendre en compte la pandémie pour organiser la manifestation exceptionnelle que notre pays accueillera, le Congrès mondial de l’immobilier, structuré autour de deux thèmes liés, les territoires et la transition environnementale. Je vous rappelle que FIABCI-France a gagné cette mission au terme d’une compétition confraternelle entre les 70 pays membres de FIABCI International, ce qui n’était pas arrivé depuis 1995. Nous aurions dû en ce moment être en Congrès. La pandémie a conduit le comité d’organisation que j’ai constitué à différer d’abord de quelques mois, puis finalement d’une année l’événement. Il aura lieu en juin 2022. Le soutien des syndicats membres de notre association, mais aussi de grands acteurs du secteur nous est acquis. Il reste que nous devons proposer un programme hors norme si nous voulons réussir à mobiliser nos confrères du monde entier, et nos confrères français par priorité, dans une période qui sera encore marqué par des mesures restrictives et des craintes de rechute. Nous donnons le meilleur de nous-mêmes et je ne doute pas que nous relèverons ensemble le défi de réaliser un superbe Congrès. Alors que la France viendra de renouveler son exécutif et son Assemblée Nationale, ce sera une occasion unique de montrer à nos responsables politiques les enjeux de l’immobilier. Je veux que ce Congrès nous rende fiers d’appartenir à la communauté immobilière française, parce qu’elle aura su être exemplaire et ouverte sur le monde.   Enfin, je me suis attaché à enrichir et moderniser notre gouvernance et je vous le prouverai dans quelques minutes en soumettant à vos votes l’admission au sein de notre conseil d’administration de personnalités reconnues. Vous le voyez, FIABCI-France avance et n’a de cesse que de confirmer son rôle fondamental : rassembler les acteurs de l'immobilier français et le faire rayonner dans le concert international.   Je vous remercie de votre attention. Je déclare ouverte notre Assemblée générale.